Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Luttes & succès


Manifestation de sans-papiers dans le centre de rétention du Mesnil-Amelot


mardi 1er janvier 2008 - Réagir Imprimez

Des sans-papiers du centre de rétention administrative (CRA) du Mesnil-Amelot (Seine-et-marne) ont manifesté mardi contre leurs conditions de détention, a affirmé à l’AFP un de leurs porte-parole.

Pendant une heure et demie, « les quatre cinquièmes des pensionnaires (le centre comptait lundi 114 personnes, ndlr) ont manifesté dans la cour intérieure du centre, en scandant : ’Libérez les sans papiers’, ’Egalité de tous, même des étrangers’, ’Justice juste pour tout le monde’ », a déclaré le nouveau porte-parole du mouvement, Benjamin Badikadila. A l’heure du déjeuner, « la majorité des retenus n’a pas mangé, sauf quelques éléments » et « va continuer ce soir », a poursuivi M. Badikadila, qui est dans l’obligation de quitter le territoire le 5 janvier.

Le mouvement de protestation des retenus contre leurs conditions de détention a commencé la semaine dernière au CRA du Mesnil-Amelot par la rédaction de « doléances » portées au chef du centre et une grève de la faim pour certains de jeudi à samedi. Il s’est ensuite étendu aux deux CRA de Vincennes (Val-de-Marne), où les forces de l’ordre sont intervenues dans la nuit de samedi à dimanche et de dimanche à lundi, pour faire rentrer dans leurs chambres les protestataires qui voulaient rester dans la cour. La nuit de la Saint-Sylvestre s’y est toutefois passée dans le calme, selon les retenus et la préfecture de police de Paris (PP).



Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :



Autres articles sur le même sujet :