Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil 8 mars Assemblée débat sur l’égalité entre les femmes et les hommes


Verdict pour François Auguste


lundi 14 janvier 2008 - Réagir Imprimez

Le vice-président de la région Rhône-Alpes est jugé pour « entrave à la circulation d’un aéronef ».

Cet après-midi, à 13 h 45, le tribunal de grande instance de Lyon rendra son jugement en délibéré vis-à-vis de François Auguste, conseiller régional communiste de Rhône-Alpes. L’élu est poursuivi pour « entrave à la circulation d’un aéronef », après avoir tenté de prendre la parole dans un avion d’Air France, le 5 décembre 2006, pour demander au commandant de bord de refuser d’embarquer une femme sans papiers et son enfant.

Ce jour-là, les militants de Réseau Éducation sans frontières étaient mobilisés à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry pour empêcher l’expulsion de la famille Raba vers le Kosovo. Sorti de l’avion manu militari, François Auguste avait été jeté à terre, il avait reçu des coups de pieds, il avait été menotte et retenu pendant cinq heures en garde à vue alors qu’un médecin avait estimé cette situation incompatible avec son état de santé. Au procès, Air France n’était pas présent. La procureure avait requis 450 euros d’amende, sans inscription au casier judiciaire.

Deux procès comparables, l’année dernière, ceux de Marie-Françoise Durupt, à Bobigny, et de Florimont Guimard, à Aix-en-Provence, aussi pour « délit de solidarité », avaient abouti à des relaxes. Les juges lyonnais seront-ils aussi réalistes ? Quoi qu’il en soit, une manifestation en soutien à François Auguste est d’ores et déjà prévue devant le tribunal, 67, rue Servient, dans le 3e arrondissement de Lyon.

L’occasion de rappeler que l’application de la loi sur l’aide à l’entrée et au séjour des étrangers à des citoyens qui n’en tirent aucun profit est un abus du droit. Mais aussi que la liberté d’expression de ces citoyens n’a pas à être entravée, même dans un avion.



Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :



Autres articles sur le même sujet :