Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil 8 mars Assemblée débat sur l’égalité entre les femmes et les hommes


« Je veux revenir, j’y pense tout le temps »


dimanche 8 octobre 2006 - Réagir Imprimez
PNG - 16 ko

Jeff Babatundé

Il y a un mois, Jeff Babatundé faisait la une des journaux. Le 30 août, malgré la mobilisation d’amis, d’élus et d’associations, ce Nigérian âgé de 19 ans était expulsé vers son pays d’origine. Aujourd’hui, il est seul. « Je veux revenir. Légalement. J’y pense tout le temps. Cela n’a pas de sens pour moi de rester ici, je n’ai rien », confie-t-il depuis Ibadan, au Nigeria, d’une voix désabusée.

Jeff s’est retrouvé par hasard dans cette ville proche de la capitale, Lagos. Il n’a plus d’attaches au pays : sa mère y a été assassinée en raison de ses activités politiques. Dans l’avion qui le ramenait, un passager lui a heureusement proposé de l’aide. « Son frère m’a accueilli. Il vend des chemises dans une boutique. Et pendant ce temps-là, moi, je reste à la maison. Je m’ennuie. Je ne peux même pas regarder la télé car il n’y a pas toujours d’électricité. Alors je relis mon cahier de cours. »

Arrivé en France en 2004, Jeff était scolarisé l’an passé au lycée Dorian (Paris 11e), en première année de CAP métiers de l’enseigne et de la signalétique. Ses copains français ne l’ont pas oublié. Une collecte à laquelle ont participé ses anciens profs a permis de récolter 500 euros. Jeff a ainsi pu s’acheter un téléphone portable, et sa copine Stéphanie lui envoie les nouveaux cours par mail. Il limite pourtant au maximum ses visites au cybercafé : « J’ai trop peur d’être vu et reconnu par ceux qui ont tué ma mère. »


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :



Autres articles sur le même sujet :