Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil 8 mars Assemblée débat sur l’égalité entre les femmes et les hommes


Salariés sans papiers : la préfecture répond à la CGT


vendredi 24 novembre 2006 - Réagir Imprimez

Michel Theuil, directeur de cabinet du préfet, a reçu mardi des représentants du syndicat CGT au sujet des salariés sans papiers d’OSP. Cette société de sécurité privée, aujourd’hui sur la voie d’une liquidation judiciaire, employait plusieurs personnes en situation irrégulière. Neuf d’entre elles ont porté l’affaire devant les prud’hommes de Bobigny, qui doivent se prononcer sur le fond le 15 décembre prochain.

Le directeur de cabinet du préfet s’est engagé auprès de la CGT à étudier les demandes de régularisation des sans-papiers et à donner une réponse dans les trois semaines. « Mais rien ne permet de préjuger des décisions qui seront prises », précisait-il hier. Il a également assuré qu’aucune mesure ne serait engagée à l’encontre des intéressés durant cette période.

Cet été, Souleymane Bagayoko, ancien employé d’OSP, a été expulsé vers le Mali en dépit de la mobilisation syndicale et politique. « Pour la première fois depuis des mois, nous assistons à une petite évolution positive dans l’attitude de la préfecture », estimait hier Thierry Dumez, secrétaire départemental de la CGT


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :


2  commentaires


Bpnjour,
Depuis plus de 40 ans, les patrons dévalorisent le travail manuel et ils y arrivent avec un certain succès. A leur place, on serait tenté d’en faire autant, c’est logique et normal car chacun essaye de défendre ses intérêts avant l’intérêt général. Je crains que le recours aux sans papiers soit un nouveau moyen pour les patrons de tirer les salaires vers le bas Et dans ces conditions, je ne comprends pas la politique de la CGT qui arrange le sort de ces patrons "indélicats"


Par mekla

2 mai 2008 12:09

bonjour, si vous voulez nous expulser Monsieur le Ministre, vous attendez quoi ?
moi je suis Algerien et j’ai envie de rentrer chez moi, apres huit ans en france, j’ai decouvere que la France est le pays ou il ya beaucoup d’hypocrisie envers les etranger meme envers les Français d’origine etrangeres, alors je vous suplie Monsieur le Ministre expulsé nous, comme ça on va revivrent chez nous avec nos vrais papiers d’identité et avec fiérté, merci


Autres articles sur le même sujet :