Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil 8 mars Assemblée débat sur l’égalité entre les femmes et les hommes


Le mode d’emploi des expulsions


Le Canard Enchaîné du 22/11/2006

mardi 28 novembre 2006 - Réagir Imprimez

Une des fiches techniques de la Direction générale de la police

Air Sarkozy ne désemplit pas.
D’ici à la fin 2006, plusieurs charters sont programmés, afin d’atteindre les 25 000 expulsions annuelles et de soigner ainsi le bilan sécuritaire du candidat Sarko. Sauf
modification de dernière heure, les prochains vols (le 28 novembre, les 4, 16 et 22 décembre) sont prévus à destination de la Roumanie, de la Bulgarie et de la Chine.
Pour s’assurer du bon déroulement de ces expulsions, la « compagnie » a distribué à ses charmants flics-stewards des « instructions relatives à l’éloignement par voie aérienne des étrangers en situation irrégulière ». Ce document de près de 70 pages, que s’est procuré « Le Canard », est censé empêcher que ne se reproduise le drame de janvier 2003 qui vaut à trois policiers de l’air et des frontières d’être jugés à partir du 23 novembre au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Début d’étranglement

Sous le coup d’un arrêté de reconduite à la frontière, un sans-papiers somalien de 24 ans était mort après un malaise au moment de son embarquement. Quinze jours plus tôt, c’était un ressortissant argentin de 52 ans qui décédait d’une crise cardiaque à l’aéroport de Roissy. Mais, cette fois, l’autopsie avait conclu à une mort naturelle...

Afin d’éviter de nouvelles bavures, la Direction générale de la police nationale a donc pondu un vade-mecum du parfait petit expulseur. Le policier y apprend, entre autres, qu’il faut conduire « l’éloigné » aux toilettes, « même s’il ne le demande pas, avant l’embarquement ». Car une fois à bord, le « reconduit » ne peut prétendre à satisfaire le moindre besoin avant un délai minimum de trente minutes après le décollage. « Sauf cas d’urgence avéré », précisent tout de même, dans un élan humanitaire, les auteurs de la note...

Moins drôle, une fiche technique, dite « moyen, de contrainte et régulation phonique », est fournie aux escorteurs. En clair : comment faire taire les sans-papiers ? En huit photos parlantes, et autant de légendes explicites, le policier apprend ainsi à « entourer le cou du reconduit avec son, bras » et à lui « imprimer un mouvement de rotation », puis « à maintenir cette pression entre trois et cinq secondes pour assurer la contrainte de régulation phonique ». Traduit du langage emprunté aux arts martiaux : c’est un étranglement. En tout petit, la fiche technique précise que la répétition de cet exercice ne peut excéder cinq minutes. Juste le temps de réduire au silence les récalcitrants.
Le rêve de Sarko.

Didier Hossoux - Le Canard Enchaîné du 22/11/2006


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :



Autres articles sur le même sujet :