Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil 8 mars Assemblée débat sur l’égalité entre les femmes et les hommes


Laissez-les grandir ici : Les enfants sans papiers crèvent l’écran !


mardi 6 mars 2007 - Réagir Imprimez

Mercredi, dans cinq cents salles de cinéma, et sur la Toile, sort Laisez-les grandir ici ! Ce court métrage est le fruit de la rencontre de 350 réalisateurs, acteurs et techniciens avec Réseau sans frontières.

En 1997, soixante-six cinéastes prennent la tête du premier mouvement de désobéissance civile et signent un manifeste contre l’« infamie » des lois Debré. Dix années ont passé. Dix années de lois les unes plus sécuritaires que les autres jusqu’à atteindre l’ignominie : la traque aux enfants des sans-papiers.

On a vu l’impensable se produire sous nos yeux. On a vu des policiers venir cueillir les enfants à la sortie de l’école. On a vu des policiers frapper indifféremment hommes, femmes et enfants lors de l’expulsion du squat de Cachan. « La décision de faire un film collectif s’est vite imposée à nous », écrivent les 350 réalisateurs, acteurs et techniciens qui signent là (avec Réseau Éducation sans frontières) l’un des plus longs génériques jamais réunis pour un court métrage. Laissez-les grandir ici ! sort en salles aujourd’hui, mercredi 7 mars, bénéficiant d’une sortie sur 500 copies et d’une mise en circulation sur le Net. Une aventure collective, cinématographique, citoyenne. Un appel à nos consciences parfois ignorantes, quelquefois paresseuses, le plus souvent désemparées. Parce que l’histoire n’est pas finie. Certains en font leur fonds de commerce électoral. D’autres avancent l’idée d’une régularisation au cas par cas. Du point de vue humain, social comme économique, il n’y a pas plus hypocrite.

Les enfants disent leurs rêves suspendus, la peur d’être arrêtée pendant le trajet qui les conduit de l’école à la maison, la peur de ne plus revoir leur maîtresse, leurs copains de classe. Leur combat est le nôtre. C’est une question d’humanité.

Voir le court métage : Laissez-les grandir ici !



Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :



Autres articles sur le même sujet :