Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr


Accueil Communiqués et tracts


Expulsions : Sensibilisation de l’opinion et prise de conscience des actionnaires


Communiqué de presse du Syndicat CGT d’Air France

dimanche 15 juillet 2007 - Réagir Imprimez

La CGT Air France se félicite de l’impressionnante mobilisation de militants syndicaux et associatifs le jeudi 12 juillet, à l’occasion de l’Assemblée Générale des Actionnaires d’Air France / KLM.

La CGT Air France remercie la presse d’avoir largement couvert cet événement sensibilisant à cet effet l’opinion publique sur l’utilisation d’avions commerciaux pour les reconduites à la frontière.

Lors de la conférence de presse, l’ensemble des intervenants s’est largement exprimé sur les conditions particulières dans lesquelles s’effectuaient des expulsions à bord d’avions de la Compagnie. Des personnels navigants commerciaux et techniques étaient présents pour communiquer sur ces opérations.

Les responsables des nombreuses associations ont fait part sur place de leur émotion, de leur indignation et ont apporté plusieurs témoignages.

Lors de l’Assemblée Générale des actionnaires, après les traditionnelles présentations de chiffres, Pascal ZADIKIAN, Administrateur salarié CGT, a pris la parole pour s’adresser aux actionnaires.

Le début de son intervention a été interrompu par de molles protestations, en revanche, la fin a été saluée par des applaudissements.

Cette question de l’utilisation de nos appareils pour les reconduites a fait l’objet de plusieurs questions. Ce n’est pas négligeable. De nombreux actionnaires n’avaient pas connaissance de ces opérations.

Les actionnaires n’ont pas refusé de se prononcer.

En effet, aucune consultation n’était prévue ni possible ce jour là. L’Etat, actionnaire de référence, s’est abstenu de tout commentaire. En revanche, nous avons été abordés par des représentants de fonds éthiques susceptibles d’influer pour l’arrêt des expulsions à bord de nos appareils.

Comme nous l’avons exprimé le but de cette mobilisation était bien de sensibiliser les actionnaires bien au delà des présents dans la salle, objectif réussi bien au delà de nos espérances avec une couverture média mondiale et sans précédent en France sur la question des expulsions.

Nous avons marqué des points. Le Président Jean-Cyril Spinetta a déclaré que « si la sécurité des biens et des personnes n’était pas assuré » il se donnait toute latitude pour suspendre certaines destinations comme il en avait pris la responsabilité en 1998 en imposant un moratoire.

Pour la CGT Air France, cette position est intéressante mais pas suffisante. Il nous appartient désormais, en liaison avec les participants d’hier dans leur ensemble, de réfléchir à la suite.


Vous aussi, réagissez à cet article


bouton radio modere priori

Votre commentaire est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.


Votre commentaire

Titre de l'article

Votre pseudo :

Votre adresse e-mail:

Texte de votre message :



Autres articles sur le même sujet :