PSA Aulnay : 2000 manifestants pour l’emploi



jeudi 23 février 2012

Au moins 2000 personnes ont manifesté samedi 18 février à Aulnay-sous-Bois contre un arrêt de l’activité de production de l’usine PSA d’Aulnay, qui marquerait "un tsunami social" .

Depuis la révélation en juin dernier d’une note interne de la direction émettant l’hypothèse d’une fermeture du site qui fabrique la Citroën C3, les syndicats craignent que le déclin de la production se poursuive et aboutisse à terme à un arrêt de l’activité.
"On est convaincus que PSA veut fermer l’usine, mais on se battra jusqu’au bout, pour notre boulot, parce qu’on n’a que ça pour vivre !", a affirmé Jean-Pierre Mercier, responsable CGT.
Les craintes sont d’autant plus fondées que les effectifs de l’usine ont fondu depuis 2004 et se sont précarisés. Plus de 3.300 salariés travaillent à l’usine PSA, dont plus de 3.000 en CDI et CDD et 300 en intérim. Ils étaient 5.000 en 2004, rappelle la CGT. Le site produisait alors 418.000 véhicules, tandis qu’il n’en a produit que 135.000 en 2011, faisant dire au syndicat CGT que "la direction est en train de vider l’usine".

Les syndicats ont envoyé une lettre au président de la République, restée sans réponse. Ils comptent poursuivre leur mobilisation, comme le résume Jean-Pierre Mercier : "Tous les candidats à la présidentielle vont entendre parler de PSA".

lundi, 20 février 2012 / F. Dayan