Arno et Sarko sont dans un bateau, Arno tombe à l’eau...


dimanche 8 octobre 2006

En juin, il était partout ; en septembre, il avait disparu. Chargé par Nicolas Sarkozy d’une mission de « médiation » vis-à-vis des familles d’enfants sans-papiers, Arno Klarsfeld s’est fait photographier distribuant de l’eau dans les épouvantables files d’attentes devant les préfectures ou recevant les immigrés dans son appartement (à son corps défendant).

Il s’est fait l’avocat de la circulaire du ministre de l’Intérieur, justifiant les expulsions des uns et les régularisations des autres. Vint en août l’annonce du nombre de régularisations : 6 900, sur 32 000 dossiers. Mais l’avocat, cette fois, n’est pas venu à la barre défendre un dossier aussi arbitraire. Dommage, on aurait aimé le voir plaider.

En 2005, toujours pour Sarkozy, Arno Klarsfeld avait déjà accepté une mission sur l’histoire de la colonisation, aussi vite oubliée. Décidément, il est temps qu’il change d’orientation professionnelle.