Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr



Permanence juridique

A LA UNE

Les prochaines mobilisations contre le projet de loi "Travail" : 28 avril, 1er et 2 mai 2016

Communiqué de l’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF-UNL du 93

lundi 18 avril 2016 - Réagir Imprimez

Loi Travail : encore une attaque contre les jeunes et les salariés ! Retrait du projet de loi Valls/El Khomri/…Gattaz

Les organisations syndicales de la Seine-Saint-Denis dénoncent l’attaque portée contre la jeunesse et le monde du travail avec le projet de loi dit « Travail » Valls/EI Khomri. Ce projet porte la destruction de la protection des salariés et de leurs droits fondamentaux en offrant une liberté totale au patronat et constituerait s’il était adopté un recul historique pour les salariés.

Toutes les mesures envisagées visent à précariser toujours plus les salariés, à les vassaliser, les flexibiliser toujours davantage pour faire baisser le supposé « coût » du travail, afin de faire grossir les profits financiers et les dividendes versés aux actionnaires. C’est une loi qui répond exclusivement aux revendications les plus rétrogrades du MEDEF, et de son Président Pierre Gattaz. Pierre Gattaz qui avait promis la création d’un million d’emplois si le gouvernement accédait à ses demandes en matière de baisse des cotisations sociales, avec les résultats nuls que l’on sait.

Pour le Premier Ministre et la ministre du travail, le droit du travail doit être remis dans la main des patrons, sous la forme d’un permis de licenciement et d’exploitation des salariés. Ainsi il est envisagé que les patrons soient les premiers rédacteurs du droit, un droit différent dans chaque entreprise, ce qui vide le code du travail de toute sa substance. L’inversion de la hiérarchie des normes et la suppression du principe de faveur (c’est-à-dire des accords d’entreprises qui pourront s’imposer aux salariés et leurs être plus défavorables que la loi, alors que jusqu’ici une norme de niveau inférieur ne peut venir qu’améliorer une norme de niveau supérieur ), et l’éclatement des droits des salariés d’une entreprise à l’autre,
sont bien au fondement de ce projet de loi qui imposerait la fin de l’égalité des salariés devant le droit.

Ce projet de loi est un acte politique qui désigne le droit du travail comme l’ennemi : le premier responsable du chômage, une entrave à la flexibilité du travail, au développement des entreprises et de l’économie. Ainsi ce pouvoir tente de faire porter l’échec de sa politique en matière économique et d’emploi sur les droits des salariés ; alors que cet échec est le résultat des politiques d’austérité qui attaquent les jeunes, les privés d’emploi, les précaires, les travailleurs du public et du privé, les retraités. Austérité conjuguée aux mesures fiscales injustes et inefficaces qui ont offert 41 milliards aux entreprises à travers le pacte de responsabilité.

Les organisations syndicales refusent avec la plus grande détermination cette contre révolution sur un siècle d’his-toire du travail et d’acquis sociaux. Le projet de loi Valls/EI Khomri n’est pas négociable, il doit être retiré !

Depuis plusieurs semaines des manifestations massives, avec notamment plus de 1,2 millions de personnes le 31 mars, et de très nombreuses grèves et arrêt de travail ont eu lieu à travers le pays. Et 72% des français restent opposés à ce projet de loi ! Devant l’ampleur du mouvement, le gouvernement a été contraint de céder sur un certain nombre de mesures revendiquées de longue date par les organisations de jeunesses, mais qui n’ont aucun rapport avec la loi El Khomri ! Ces annonces, qui restent à concrétiser, ne modifient en rien la philosophie et le contenu de la loi travail qui demeurent inacceptables.

Aussi, nous appelons à élargir et à amplifier la mobilisation jusqu’au retrait du projet de loi en participant massivement :

Le Jeudi 28 avril : à la journée d’action nationale - Grève et manifestation rdv 14h Denfert-Rochereau > Nation.

Le Dimanche à la manifestation du 1er mai :
en famille pour un droit du travail porteur d’avenir
rdv 15h manifestation Bastille > Nation.

Le lundi 2 mai > Veille du débat parlementaire
debout devant les permanences de nos député-e-s
à partir de 19h pour exiger le retrait de la loi
(concert de casserole, débats,…).

Publié le lundi 18 avril 2016
A LA UNE

Appel du 51è congrès de la CGT à amplifier la mobilisation jusqu’au retrait du projet de loi "Travail"

jeudi 21 avril 2016 - Réagir Imprimez

Les 1 000 délégués réunis en congrès à Marseille du 18 au 22 avril 2016 ont analysé la situation économique et sociale, le contexte des mobilisations désormais ancrées dans le pays depuis plus d’un mois et demi.

La CGT lance un appel fort et déterminé à l’ensemble des salariés du privé et du public, des jeunes, des privés d’emploi, des retraités et de ses syndicats, à poursuivre et amplifier partout le rapport de force jusqu’au retrait du projet de la loi dite « Travail » dynamitant notre modèle social.

Il s’agit d’organiser dans toutes les entreprises et les établissements des réunions d’information, des rencontres afin de s’opposer encore plus fort à tous les mauvais coups et à imposer de nouvelles conquêtes sociales. Un espoir immense s’ouvre pour le monde du travail grâce à la lutte unitaire menée par une CGT moderne, porteuse de propositions en phase avec l’ensemble des travailleurs-euses), à l’image du rejet massif du projet de loi El Khomri exprimé par 70% de l’opinion publique. Un mouvement qui fait face à un gouvernement désavoué, en rupture profonde avec la population et singulièrement toute la jeunesse. Un exécutif à l’écoute d’un patronat rétrograde et menaçant, privilégiant la finance à la réponse aux besoins sociaux et ambitionnant de détruire toutes les garanties collectives en fixant comme seul horizon la précarité généralisée, l’incertitude du lendemain.

Le désespoir est dans le renoncement, l’espoir est dans la lutte.

Dans ce cadre, la CGT appelle toutes les organisations à amplifier la riposte, dès le 28 avril, par la grève interprofessionnelle et les manifestations pour obtenir dans un premier temps le retrait du projet de loi de casse du code du travail.

D’ici le 28 avril, la poursuite de la construction de l’action implique la tenue d’assemblées générales dans les entreprises et les services publics pour que les salariés décident, sur la base de leurs revendications et dans l’unité, de la grève et de sa reconduction pour gagner retrait et ouverture de véritables négociations de progrès social.

Pour un code du travail du 21ème siècle, Pour la mise en œuvre d’une réelle sécurité sociale professionnelle, Pour la réduction du temps de travail à 32 heures.
Le 28 avril, comme le 1er mai, journée internationale de lutte des travailleurs-euses sont autant d’étapes vers la victoire.

Marseille, le 20 avril 2016

Publié le jeudi 21 avril 2016

Des avancées pour les jeunes mais une détermination intacte contre la loi travail

mercredi 13 avril 2016
Des avancées pour les jeunes mais une détermination intacte contre la loi travail La CGT ne peut que se satisfaire que la mobilisation continue pour le retrait du projet de loi travail et pour de nouveaux droits. Elles ont permis aux organisations de jeunesse de pouvoir faire avancer des (...) lire la suite...

La CGT des Douanes refuse d’aller collaborer à l’expulsion des migrants en Grèce

Communiqué du SNAD-CGT
vendredi 8 avril 2016
Poisson d’avril !!!...2016 année indigne ! Voilà une question pour le prochain examen d’IP : Peut-on faire des "blagues" sous la forme de note administrative ? Question incongrue au premier abord, mais parfois certaines prêtent à rire… très jaune… voire à hurler de (...) lire la suite...

Des centaines de salariés des pistes AIR FRANCE exercent leur droit de retrait - La CGT soutient et appelle à la grève

mercredi 6 avril 2016
Tract de la CGT AIR FRANCE ROISSY ESCALE du 1er avril 2016 SOUS-TRAITANCE et MAINTENANT ? Depuis 10 jours, la piste a entamé un conflit sans syndicat dans le but de s’opposer au projet de sous-traitance. Malgré la volonté d’une poignée de salariés de continuer la lutte sans (...) lire la suite...

Contre le projet de loi Travail : Rassemblement départemental jeudi 7 avril à 12h à Aubervilliers

mercredi 6 avril 2016
Loi « Travail » Le MEDEF applaudit des deux mains ! Allons lui tirer les oreilles ! Rassemblement départemental à l’appel de l’intersyndicale du 93 CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF-UNL Jeudi 7 avril à partir de 12h Devant le siège de l’entreprise RADIALL (25 rue Madeleine Vionnet (...) lire la suite...

Contre le projet de loi Travail : Grande manifestation intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF-UNL - samedi 9 avril à 14h place de la République

Communiqué de l’intersyndicale du 93
mercredi 6 avril 2016
Loi Travail : encore une attaque contre les jeunes et les salariés ! Retrait du projet de loi Valls/El Khomri/…Gattaz Les organisations syndicales de la Seine-Saint-Denis dénoncent l’attaque portée contre la jeunesse et le monde du travail avec le projet de loi dit « Travail » (...) lire la suite...

Contre le projet de loi "Travail" : Assemblée Générale CGT 93 le mardi 6 avril 2016 à 9 h à la Bourse départementale du travail de Bobigny

mercredi 30 mars 2016
Du débat à l’action ! La loi El Khomri dite « Travail » arrivera le 4 avril à l’Assemblée Nationale après sa présentation devant le Conseil des ministres le 24 mars. D’ores et déjà et de manière inédite cette loi aura déjà mobilisé des centaines de milliers de manifestants (...) lire la suite...

300 travailleurs.euses sans-papiers occupent la Direction Générale du Travail à Paris 15è - Soutenons-les !

mercredi 30 mars 2016
L’OCCUPATION DE LA DGT SE POURSUIT SE POURSUIT DEPUIS LE 29 MARS. 300 travailleuses et travailleurs sans-papiers de la Coordination 93, du CTSPV 94, de Droits Devant soutenus par l’Intersyndicale du Ministère du travail (CGT, SNUTEFE-FSU, SUD-TRAVAIL) occupent la DGT. Face au (...) lire la suite...

5 grévistes CGT d’Air France licenciés ou menacés de licenciement - Communiqué commun CGT, Syndicat CGT UGICT-CGT Air France, Fédération CGT Transports, Syndicat Général du Livre et de la Communication Ecrite CGT et de la Fédération CGT Filpac

mercredi 23 mars 2016
En octobre 2015, c’étaient six salariés d’Air France qui avaient été interpellés à leur domicile afin d’être déférés au parquet, soupçonnés de « violence en réunion ». La CGT avait alors exprimé sa profonde indignation face à de tels procédés aussi violents et inquisiteurs (...) lire la suite...

Retrait de la loi « travail » - Jeudi 31 mars : journée de grèves et de manifestations

mercredi 23 mars 2016
Malgré quelques modifications apportées à la marge par le gouvernement, le sens de cette loi régressive est maintenu. Il est inadmissible que des accords d’entreprises prévalent sur les lois de la République : c’est ce que prévoit la loi « travail ». En effet, si cette loi passe, la (...) lire la suite...

Décryptage du projet de loi "Travail" - Une violente régression de la législation du travail

mercredi 23 mars 2016
L’avant-projet de loi « Travail » présenté par le gouvernement « socialiste » cherche de ce que serait un nouveau code du travail beaucoup plus favorable au patronat. Le rejet massif de ce texte par les organisations de jeunes et de salariés, et la colère grandissante qui s’est (...) lire la suite...

Communiqué de l’UL CGT Roissy - Une maladie professionnelle reconnue chez un sous-traitant d’Air France !

mercredi 23 mars 2016
Après plus de 10 ans de combats acharnés, la maladie professionnelle d’un sous-traitant d’Air France a enfin été reconnue ! Ce salarié a nettoyé les trains d’atterrissage et logements des trains pour Air France entre 1993 et 2005. Il est décédé des suites de son cancer en (...) lire la suite...

Pour les 5 grévistes d’Air France - Rassemblement départemental Mercredi 30 mars 13h30 devant la Direccte de Bobigny

mercredi 23 mars 2016
Pour les 5 d’Air France : la CGT unit comme les 5 doigts de la main ! Mobilisation pour notre camarade ! Réintégration ! Chacun se rappelle de l’histoire dite « de la chemise », avec son lot de propos outrancier du premier ministre et de diatribes d’une certaine presse (...) lire la suite...

Amplifions la mobilisation pour le retrait de la loi Travail - Mobilisations les 24 et 31 mars !

mercredi 23 mars 2016
Communiqué de l’URIF CGT L’Union Régionale CGT Ile-de-France se félicite des initiatives et manifestations des 9 et 17 mars. Malgré quelques retouches à la marge. Le Gouvernement entend imposer cette loi de recul social. L’URIF CGT appelle à poursuivre et amplifier les (...) lire la suite...

Soirée de soutien aux camarades d’AIR FRANCE et de GOODYEAR : vendredi 18 mars 2016 à 18h à la Bourse du travail de Saint-Denis

lundi 14 mars 2016

Loi dite « travail » : Encore une attaque contre les salariés ! Retrait du projet de loi Valls/El khomri/…Gattaz

vendredi 11 mars 2016
Communiqué des organisations CGT-FO-FSU-Solidaires-UNEF-UNL de Seine-Saint-Denis Les organisations syndicales de la Seine-Saint-Denis dénoncent l’attaque portée contre la jeunesse et le monde du travail avec la loi dite « Travail ». Cette loi porte la destruction de la protection des (...) lire la suite...

1er mai 2016


  • LETTRE D'INFOS