Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr



Permanence juridique

A LA UNE

Les fédérations Transports CGT et FO appellent à la grève illimitée le 25 septembre

vendredi 15 septembre 2017 - Réagir Imprimez

Après avoir appelé de concert à se mobiliser et descendre dans la rue le 12 septembre, les fédérations Transport de Force ouvrière et de la CGT ont organisé une conférence de presse pour annoncer une grève reconductible dans les transports à partir du 25 septembre. Jérôme Vérité, secrétaire général de la CGT Transport, a rappelé que les entreprises du transport avaient lancé des centaines d’appel à la grève pour la journée du 12 septembre. « Les entreprises du transport sont fortement impactées par les ordonnances Macron », a-t-il déclaré. « Ces ordonnances menacent nos primes d’ancienneté, et écartent le dialogue social dans les entreprises de moins de 20 salariés », a-t-il ajouté.

Autre menace sur le secteur des transports : « le renoncement d’Emmanuel Macron à réformer la directive détachement lors de sa tournée européenne. Et d’ajouter : « Macron aurait passé un accord avec les pays de l’Est pour sortir les salariés en cabotage de la directive détachement. C’est un retour en arrière qui est une véritable catastrophe ! », s’est indigné Jérôme Vérité. Une analyse partagée par Patrice Clos, secrétaire général de Gefco, la fédération des transport FO. « Ces ordonnances devraient aussi avoir un impact négatif sur le travail de nuit, et favoriser le moins-disant social. Nous appelons donc l’ensemble des syndicats à mener des actions fortes et puissantes », a-t-il déclaré. FO Transports soutient par ailleurs l’appel à la mobilisation du 21 septembre lancé par la CGT.

Patrice Clos a également rappelé que la mobilisation des transporteurs en 2016 contre la loi El Khomri avait fait reculer le gouvernement de Manuel Valls, qui avait dû retirer l’article 2 de ce projet de loi. « Nous demandons toujours l’abrogation de la loi El Khomri et nous nous battons pour le retrait des ordonnances Macron », a ajouté Patrice Clos. Jean-Louis Delaunay, secrétaire fédéral Transports CGT, a informé que des contacts avaient été pris avec l’Unsa Transports, qui pourrait également se joindre au mouvement. La CFDT et la CFTC ont par ailleurs appelé à la grève à partir du 18 septembre.

Publié le vendredi 15 septembre 2017
A LA UNE

En Seine-Saint-Denis : pour la CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC, UNEF La Loi Travail XXL, c’est toujours non ! Le 21 septembre nous appelons à la mobilisation !

vendredi 15 septembre 2017 - Réagir Imprimez

Les organisations syndicales de Seine-Saint-Denis se félicitent du succès de la journée de mobilisation du 12 septembre. Nombreuses et nombreux ont été celles et ceux qui se sont mobilisé-e-s sur le département. La manifestation parisienne a accueilli 60 000 personnes (500 000 dans toute la France dans 200 manifestations). Le sentiment qui prédominait était la détermination pour tous les manifestants, bien conscients des coups portés au monde du travail.

Par ailleurs, nous condamnons les propos du Président de la République qui a déclaré « qu’il ne cédera rien, ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes ». On mesure le mépris profond d’Emmanuel Macron pour le peuple qui avait déjà tenu des propos dédaigneux sur les « illettrés », les chômeurs qui doivent se « battre » au lieu d’attendre « tout de l’autre », ceux qui feraient mieux de travailler pour s’acheter un costard et sur « les gens qui ne sont rien ».

La réalité des ordonnances sur la réforme du code du travail se fait jour aux yeux du plus grand nombre et déjà 65% de la population les rejettent ! En effet, le texte gouvernemental, sous couvert de pragmatisme, est en réalité un document idéologique, libéral, un recyclage des vieilles lunes du MEDEF qui ont pourtant partout démontré leur échec. Ces orientations vont toujours dans le même sens : plus de précarité et de flexibilité pour les salariés, plus de « souplesse » et de facilité à licencier pour les entreprises. Elles aggravent, la loi travail El Khomri dont nous demandons toujours l’abrogation, en faisant primer les accords d’entreprises au détriment des garanties collectives et du code du travail.

Ce projet de « réforme » part du postulat que la réglementation du travail est un frein à l’embauche ! FAUX comme le démontrent l’OCDE, l’OIT, la Banque mondiale et la note de l’INSEE de juin 2017. Des questions essentielles sont au coeur des 5 ordonnances : salaires, temps de travail, emplois, licenciements facilités, plafonnement des indemnités des licenciements abusifs, référendum d’entreprise à l’initiative de l’employeur, fusion des instances représentative du personnel, CHSCT supprimés, CDI précaire avec les contrats de « chantier »… L’inversion de la hiérarchie des normes, poussée jusqu’au bout, comme le souhaite le gouvernement Macron, ce n’est plus de norme du tout, avec le retour à l’individualisation complète du contrat de travail !

Après le code du travail, le gouvernement veut attaquer les statuts des agents de la fonction publique et amplifier la maltraitance des services publics et des fonctionnaires avec le gel des salaires, le jour de carence et un énorme plan social de suppressions de 120.000 postes. Les chômeurs, dont le gouvernement d’Emmanuel Macron souhaite abaisser les droits, les retraités, dont les pensions vont subir une augmentation de la CSG, les jeunes, qui voient leurs droits attaqués (APL…), la suppression de cotisations sociales sont aussi dans la ligne de mire d’un pouvoir qui ambitionne de se servir sur nos droits collectifs et notre pouvoir d’achat pour servir les profits et les dividendes ! Les entreprises du CAC 40 qui ont versé 35 milliards d’€ à leurs actionnaires au 1er semestre 2017 peuvent dormir sur leurs deux oreilles !

Nous ne nous résignons pas à cette perspective ! Nous avons des propositions pour sortir de ce cycle infernal : austérité, baisse des droits des salariés, déflation salariale, chômage, précarité, travailleurs pauvres ! L’augmentation des salaires, la réduction du temps de travail, de nouveaux droits pour les salariés et leurs représentants, sont gage
d’efficacité économique et sociale. Nous appelons les salariés à organiser des assemblées générales au sein des entreprises, des administrations, dans l’unité la plus large, afin de débattre de ces questions et d’envisager collectivement les modalités d’action au coeur des lieux de travail.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC, UNEF de la Seine-Saint-Denis appellent les salarié-e-s, les jeunes, les retraité-e-s, les privé-e-s d’emploi à se mobiliser et à amplifier la mobilisation, dans l’action et la grève, pour contrer cette Loi Travail XXL et ouvrir des perspectives porteuses de progrès social.

Le 21 septembre, exigeons le RETRAIT de la Loi Travail XXL ! Manifestation à Paris - 14h : Montparnasse (place du 18 juin 1940)

Bobigny le, 13 septembre 2017.

Publié le vendredi 15 septembre 2017

En Seine-Saint-Denis : pour la CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE-CGC, UNEF la Loi Travail XXL, c’est toujours non ! Le 12 septembre nous appelons à la mobilisation !

mardi 5 septembre 2017
Le Président de la République a lancé en plein été des « concertations » sur la réforme du droit du travail,proclamant son ouverture au dialogue. Au même moment la presse publiait un avant-projet de loi quasiment ficelé, reprenant toutes les revendications régressives du Medef, dont le (...) lire la suite...

Loi travail XXL : Moins de droits pour les salariés, plus de pouvoirs pour les employeurs

lundi 4 septembre 2017
Communiqué CGT Le gouvernement vient de nous proposer dans la droite ligne de ses prédécesseurs une énième réforme du droit du travail partant du principe que le travail est un coût, alors qu’il produit les richesses. Cette loi va se rajouter aux précédentes sans même les avoir évaluées (...) lire la suite...

APPEL URGENT à la solidarité syndicale pour notre camarade victime de discrimination syndicale chez PAPREC à La Courneuve

vendredi 18 août 2017
APPEL URGENT à la solidarité syndicale pour lui permettre de résister De la répression syndicale à l’acharnement anti-CGT, son employeur PAPREC cultive la répression syndicale, les méthodes coercitives et le non-respect du droit. M. Mahamadou KANTÉ, salarié, syndicaliste CGT, salarié (...) lire la suite...

ASSEMBLEE GENERALE DE RENTREE DE L’UNION DEPARTEMENTALE CGT DE SEINE-SAINT-DENIS LE MERCREDI 6 SEPTEMBRE 2017

vendredi 18 août 2017
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE RENTRÉE - BOURSE DÉPARTEMENTALE DU TRAVAIL Auditorium - 1 place de la Libération, Bobigny - Sur le thème : "UNE CGT DE COMBAT !" RDV MERCREDI 6 SEPTEMBRE 2017 DE 9H à 12H A l’ordre du jour : Loi travail XXL, services publics, protection sociale, salaires et (...) lire la suite...

Appel commun d’organisations de Seine-Saint-Denis contre la politique du gouvernement de Macron

mercredi 9 août 2017
En Seine-Saint-Denis : pour la CGT, FO, FSU, CFE-CGC, Solidaires, UNEF la Loi Travail XXL, c’est toujours non ! Construisons les mobilisations ! Le président de la république a lancé des concertations sur la réforme du droit du travail, proclamant son ouverture au dialogue. Au même (...) lire la suite...

"Grogne sociale à la Sodexi" - Interview de nos camarades dans le journal "Actu-Transport-Logistique"

Article d’Actu-Transport-Logistique.fr du 14/6/2017
lundi 26 juin 2017
La CGT de la Sodexi, filiale du groupe Air France-KLM et de Geopost spécialisée dans le transport express, dénonce une dégradation des conditions de travail. La direction de l’entreprise admet des efforts de productivité. "Rien ne va plus chez Sodexi". Ainsi intitulé, le tract publié le (...) lire la suite...

LE GROUPE 3S FAIT LE CHOIX DE LA RÉPRESSION AU LIEU DE LA NÉGOCIATION - LA CGT APPELLE A LA MOBILISATION A PARTIR DU 19 JUIN

mercredi 14 juin 2017
Le 1er juin 2017, la direction a proposé aux organisations syndicales représentatives de les recevoir séparément au siège pour échanger sur la situation conflictuelle du terminal 2G. Dans le cadre de l’intersyndicale CGT/SUD, nous avons refusé de participer à cette rencontre qui nous (...) lire la suite...

NEWREST : La CGT mobilise les salariés contre un projet de mise en sous-traitance

lundi 12 juin 2017
La CGT de NEWREST appelle les salariés de l’entreprise à la "mobilisation générale". La direction vient de présenter en comité d’entreprise le 31 mai un projet de mise en sous-traitance du "Service Dotation". Le service "Food" est déjà en partie sous-traité avec le sous vide sur (...) lire la suite...

Rassemblement contre le projet de casse du code du travail du gouvernement - le mardi 27 juin à 12h Esplanade des Invalides à Paris

Tract URIF-CGT
vendredi 9 juin 2017
NE LAISSONS PAS LE CODE DU TRAVAIL MOURIR SUR ORDONNANCE ! MOBILISONS-NOUS ! A peine élu Macron confirme la mise en oeuvre de son programme antisocial et la ministre du Travail fourbit ses armes. La nomination d’un Premier ministre, proche d’Alain Juppé et soutien de François (...) lire la suite...

Rien ne va plus chez SODEXI

Communiqué CGT SODEXI
vendredi 9 juin 2017
Sous-effectif, condition de travail, baisse de la rémunération pour les bas salaires, modification de planning, licenciements …, voici le cocktail explosif que les salariés de l’entreprise subissent depuis plusieurs mois, et cela ne va pas aller en s’arrangeant si nous ne (...) lire la suite...

POUR LA DÉFENSE DE NOS ACQUIS, POUR NOS REVENDICATIONS, LA MOBILISATION DOIT SE POURSUIVRE CHEZ SGH

mercredi 31 mai 2017
La direction se met une fois de plus en marge du code du travail et notamment des dispositions de l’article L. 1224-1 en annonçant son refus de nous payer à l’échéance la part de la PQS pour la période du 1er juin au 30 novembre 2016. Après les congés payés, c’est au tour de (...) lire la suite...

Barrer la route au FN et amplifier la mobilisation sociale

Déclaration de la Commission exécutive confédérale de la CGT après le 2nd tour de l’élection présidentielle
mercredi 17 mai 2017
Les citoyens ont fait preuve d’une grande responsabilité en faisant barrage au front national. Toutefois, le score élevé qu’obtient sa candidate est une blessure importante. Sans attendre de nouvelles échéances électorales, la CGT continuera résolument à lutter, avec les salariés, (...) lire la suite...

Aéroport de Roissy : ce très cher bâtiment que les syndicats boycottent

Article du "Parisien" sur la bataille qui nous oppose à ADP pour entrer dans notre nouvelle bourse du travail à Roissy
mercredi 17 mai 2017
Les huit organisations qui devaient y emménager il y a deux ans refusent de le faire en raison des frais de gestion réclamés par le groupe Aéroports de Paris. Voilà deux ans que la maison des organisations syndicales de la zone aéroportuaire de Roissy (Moszar) a été construite mais elle est (...) lire la suite...

Suppressions de postes à l’inspection du travail et impunité patronale : La situation est inacceptable en Seine-Saint-Denis ! - Mobilisation devant la DIRECCTE de Bobigny le 18 mai à 12 h

Communiqué SNTEFP-CGT, UD CGT 93, UL CGT BOBIGNY
vendredi 5 mai 2017
Les effectifs du Ministère du travail ont fondu de 20 % au cours des dix dernières années. Le recrutement est à un point historiquement bas et ne permet pas – et de très loin ! - de remplacer les départs. La dégradation s’accélère. Aujourd’hui, il s’annonce, dans tout le (...) lire la suite...

La Direccte va supprimer 10% des sections franciliennes de l’inspection du travail - Rassemblement de protestation devant la Direccte de Bobigny le 18 mai à midi

jeudi 4 mai 2017
La Direccte doit annoncer aujourd’hui 2 mai aux syndicats un vaste “plan social” au sein de l’inspection du travail à Paris et en Ile-de-France. Dans la capitale, ce sont 24 sections qui sont supprimées et 49 en Ile-de-France. Julien Boeldieu, secrétaire national du (...) lire la suite...

26 septembre 2017


  • LETTRE D'INFOS