Navigation

Union locale CGT de Roissy CDG
Union Locale CGT
de Roissy-CDG

Tél: 01.48.62.10.28
Fax : 01.48.62.37.25
6, route des anniversaires
Bât. 7595 - Zone Technique
95701 ROISSY-CDG
contact@ulcgtroissy.fr



Permanence juridique

A LA UNE

A bas l’austérité ! Grève et rassemblement de lutte le 2 août à Roissy

mercredi 9 juillet 2014 - Réagir Imprimez

Le patronat ne cesse de prendre des mesures d’austérité contre les salariés. Tout est remis en cause. Les acquis sont dénoncés, les conventions collectives ne sont plus respectées, les emplois sont détruits, les embauches se font très majoritairement en emplois précaires (CDD ou intérim), les conditions de travail se dégradent toujours plus. Au plan national, les reculs sociaux se multiplient, comme tout récemment la nouvelle convention UNEDIC qui se traduira par une baisse de l’indemnisation des chômeurs, des intermittents et des précaires (intérim). Le patronat justifie ces mesures par la crise économique, mais elles lui permettent de sauvegarder ses profits sur notre dos. L’austérité c’est pour les salariés, tandis que patrons et actionnaires s’enrichissent toujours plus. Voilà pourquoi la CGT s’oppose résolument à toute mesure de régression sociale.

Avec la misère grandissante, les bas salaires, les conditions de travail toujours plus pénibles, plusieurs grèves ont éclaté à Roissy ces derniers jours : chez Passerelle CDG, Interpiste, Swissport France, City One Accueil Passagers. La colère monte partout et éclate de plus en plus souvent. Mais le patronat est très organisé et parvient à contourner les effets d’une grève dans une seule entreprise. Si nous voulons obtenir satisfaction, il faut frapper tous ensemble et nous organiser.

Dans ce contexte de montée de la combativité des salariés de la sous-traitance, les personnels au sol d’Air France sont appelés à faire grève le 02 août prochain pour leurs emplois, leurs salaires, leurs conditions de travail, et s’opposer aux nouvelles mesures de rigueur que la direction de la compagnie compte annoncer au cours de l’été. Mais l’austérité chez Air France ne concerne pas que les seuls salariés de la compagnie. Les économies que la direction d’Air France veut imposer à ses salariés, elle les impose de façon plus brutale encore aux salariés de ses sous-traitants. Notre sort est lié. Nos intérêts sont communs. Il nous faut frapper tous ensemble.

Avec le plan d’austérité Transform 2015, l’objectif était d’augmenter de 20 % la productivité des salariés. Cela s’est traduit par la suppression de 8 000 emplois et la casse des accords d’entreprise chez Air France. Chez les sous-traitants, cette aggravation de l’exploitation des salariés a eu des effets bien pires encore : les salaires sont revus à la baisse pour coller toujours plus près des minima légaux, les passations de marchés sont de plus en plus fréquentes et leurs effets toujours plus dévastateurs sur le plan social (accords dénoncés, conditions de travail dégradées, contrats de travail modifiés, suppressions d’emplois, etc.). Les prochaines mesures qui seront annoncées au cours de l’été aggraveront encore la situation.

Contre l’austérité, la CGT de Roissy appelle à la mobilisation autour d’un programme d’urgence sociale :

♦ Augmentation générale des salaires ;
♦ Pour conserver nos emplois et nos acquis dans la sous-traitance, il faut un droit à transfert de 100 % des salariés avec l’ensemble des acquis, premiers pas vers une réintégration des sous-traitants chez les donneurs d’ordre ;
♦ Embauches des précaires en CDI ;
♦ Amélioration des conditions de travail et plannings fixes ;
♦ Abrogation de la loi Diard qui porte atteinte au droit de grève dans l’aérien ;
♦ Abrogation de la nouvelle convention UNEDIC qui porte atteinte aux droits de tous les salariés.

L’Union locale CGT de Roissy appelle l’ensemble des salariés de Roissy à se mobiliser, chez les donneurs d’ordre et les sous-traitants, par la grève à partir du 02 août. Les délégués CGT organiseront pour cela des assemblées de salariés pour définir des revendications concrètes dans leur entreprise et les déposer auprès du patronat pour exiger l’ouverture de négociation. Pour les y contraindre, mobilisons-nous massivement par la grève à partir du 02 août et participons au rassemblement qui sera organisé à Roissy.

Une seule journée de grève ne suffira pas à obtenir satisfaction. Nous l’avons déjà expérimenté. Il faudrait pour cela reconduire la grève jusqu’à obtenir satisfaction. Nous analyserons la situation au soir du 02 août pour envisager les suites à donner. Plus nous serons nombreux dans l’action, plus une telle lutte reconductible pourra s’envisager.

A BAS L’AUSTÉRITÉ ! EN GRÈVE ET EN RASSEMBLEMENT LE 02 AOÛT À ROISSY ! RDV : Terminal 2 F - Niveau Arrivées à 10 h 30

Publié le mercredi 9 juillet 2014
A LA UNE

Manifestation de soutien au peuple palestinien mercredi 23 juillet 18h30 à Paris

lundi 21 juillet 2014 - Réagir Imprimez

La CGT, membre du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens, appelle à manifester son soutien internationaliste au peuple Palestinien, victime d’une violente agression militaire, toujours en cours, de la part de l’État Israélien. L’UL CGT de Roissy demande à tous ses militants, et plus largement aux salariés de l’aéroport de Roissy, de s’y rendre en nombre.

Le bombardement intensif de Gaza depuis 13 jours, avec plus de 3 000 raids aériens, a causé la mort de plus de 350 Palestiniens, blessé plus de 2 500 autres et détruit des centaines d’habitations. Le bilan s’alourdit à chaque heure avec le début de l’offensive terrestre qui a commencé jeudi 17 juillet. Même le domicile du Chef de l’antenne consulaire française à Gaza a été bombardé.

Une nouvelle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au prétexte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gouvernement palestinien d’entente nationale, condition pourtant nécessaire à tout progrès vers une paix juste. Devant cette situation dramatique, les gouvernements occidentaux se cantonnent une nouvelle fois à "dénoncer l’engrenage de la violence" sans désigner le responsable de cette nouvelle tragédie, et appelant seulement le gouvernement israélien à la "retenue". Le président François Hollande est même allé jusqu’à cautionner l’agression d’Israël contre la population de Gaza en déclarant, lors de son entretien téléphonique avec Benjamin Netanyahou le 9 juillet dernier, qu’il appartenait au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger la population face aux menaces"

L’Union européenne disposerait d’un moyen simple : la suspension de l’accord d’association avec Israël qui accorde des avantages économiques à ce pays. Cet accord est conditionné par le respect des droits humains, ce qui n’est pas le cas avec la colonisation et l’existence du mur qui sont illégaux selon le droit international.

Pour dénoncer cette passivité coupable de nos gouvernants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité, le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens* appelle tous les militants à manifester

mercredi 23 juillet à 18h30 de la place Denfert-Rochereau aux Invalides

Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza
Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem
Pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza
Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international
Pour le soutien au peuple palestinien et au gouvernement d’entente nationale

La cause palestinienne n’a rien à voir avec l’extrême droite et n’accepte aucun soutien de leur part.

Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israéliens et Palestiniens

Le collectif est constitué de :

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) - Alliance for Freedom and Dignity (AFD) - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) - Cedetim /​ IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba - Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP)- Collectif Judéo-​​Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-​​Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-​​Orient du 5e arrt (CJPP5) Confédération Générale du Travail (CGT) - Confédération paysanne - Droit-​​Solidarité - Ensemble - Europe Ecologie les Verts (EELV) - Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) - Gauche Unitaire (GU) - Génération Palestine - La Courneuve-​​Palestine - le Mouvement de la Paix - les Alternatifs - les Femmes en noir - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) - Organisation de Femmes Egalité - Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-​​France) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires

Publié le lundi 21 juillet 2014
A LA UNE

Communiqué suite à notre rencontre avec le Préfet de Roissy

mardi 22 juillet 2014 - Réagir Imprimez

L’Union locale des syndicats CGT de Roissy a demandé à être reçue par le Préfet de l’aéroport CDG au sujet des badges aéroportuaires, de la répression policière, des droits et libertés fondamentales des salariés et des conditions de travail. Cette rencontre a eu lieu le 1er Juillet 2014.

Le Préfet confirme qu’il existe une nouvelle procédure d’instruction des badges aéroportuaires

Sans information des usagers et des organisations syndicales de l’aéroport, une nouvelle procédure d’instruction pour la délivrance des badges d’accès en zone réservée a été instaurée il y a plus de six mois, dans la plus grande opacité. Cette nouvelle procédure engendre des délais d’instruction plus longs, avec pour conséquence de priver un nombre grandissant de salariés de leur badge pendant la phase d’enquête.

Le Préfet de Roissy a refusé de nous expliquer la raison de ce prolongement des délais d’enquête. Toutes les hypothèses sont envisageables, y compris celle d’un contrôle policier toujours plus poussé, et notamment le recours aux renseignements généraux. Nous réclamons la transparence totale sur cette procédure : Sur quoi porte l’enquête ? Quels sont les services instructeurs ? Si un salarié est « en enquête prolongée », qu’il ait accès au motif de cette instruction plus poussée et, le cas échéant, au motif du refus de délivrance de badge.

Nous sommes des usagers de l’administration et avons le droit à l’accès à ces informations. D’autre part, nous avons rappelé au Préfet que les salariés n’ont pas à subir les effets du temps d’attente de la délivrance de leur badge et qu’il appartient à l’administration de leur délivrer des badges provisoires afin d’éviter que leur contrat de travail ne soit suspendu et que les salariés se retrouvent sans salaire, ce qui est le cas actuellement. Le Préfet a refusé vigoureusement. Et pourtant, nous lui avons rappelé que lorsqu’il s’agit d’aider le patronat, notamment pour remplacer des grévistes, alors le Préfet délivre dans l’heure qui suit des badges aéroportuaires en procédure ultra accélérée. En réponse, nous n’avons obtenu qu’une adresse mail à laquelle s’adresser en cas de difficulté rencontrée dans la délivrance des badges, adresse que nous rendons publique : pref-habilitations-spcarb@seine-saint-denis.gouv.fr

Par ailleurs, nous avons demandé au Préfet d’intervenir auprès du patronat de Roissy qui rompt brutalement les contrats de travail de salariés sans badge pour « force majeur », ce qui est proscrit par la jurisprudence. Une jurisprudence que le Préfet a dit ne pas connaître. Il est temps pour le Préfet de se doter d’un service juridique.

À bas le contrôle social par les badges !

Nous ressortons donc très insatisfaits de notre échange sur ce point. Pour la CGT de Roissy, la procédure d’accès en zone réservée est utilisée par l’Etat pour exercer un contrôle social des salariés, et notamment à l’encontre des militants politiques, syndicaux ou associatifs, qui est inacceptable et sans aucun rapport avec la prétendue lutte contre le terrorisme. Nous demandons que la lumière soit faite sur l’instruction des badges.

Nous exigeons la délivrance de badges provisoires pendant la durée de l’enquête administrative. La CGT Roissy mènera une campagne publique, médiatique, et politique, pour que les pratiques actuelles de l’Etat cessent. Nous invitons tout salarié qui en subirait les effets à nous en saisir.

Le Préfet déclare la guerre aux « Vuvuzela » et envoie deux salariés à l’hôpital : Assez de répression et de violences policières à Roissy !

L’aéroport de Roissy concentre des intérêts économiques et politiques très importants et l’Etat y dispose de forces de l’ordre en nombre conséquent, ainsi que d’un service de renseignements. Ces dispositifs sont systématiquement activés à l’encontre des salariés lorsqu’une lutte survient. La CGT Roissy le dénonce régulièrement. Ces dernières semaines, les salariés de Passerelle CDG ont eu à subir une brutale et injustifiable répression des forces de police de Roissy à l’occasion d’une grève au Terminal 2, sur leur lieu de travail qui s’est soldée par l’hospitalisation de deux de nos militants.

Nous avons fermement dénoncé cette répression au Préfet. S’il pense pouvoir stopper la montée des luttes par la violence, il se trompe. Il ne fait qu’accroître le sentiment d’injustice ainsi que la colère. Le Préfet, mal à l’aise, a justifié l’injustifiable en invoquant l’absurde nécessité d’intervention pour contrer l’utilisation de « Vuvuzela », exposant les passagers à un risque auditif ! La plaisanterie amusera dans les casernes de Roissy mais pour les travailleurs en lutte, le Préfet a déjà perdu tout crédit.

La CGT Roissy dénonce donc les agissements des forces de l’ordre à l’aéroport et exige le respect des droits et libertés fondamentales sur la zone aéroportuaire et notamment le droit d’y distribuer des tracts, d’y manifester, de s’y réunir, de demeurer sur son lieu de travail en cas de grève sans y être matraqué. Nous mènerons aussi à ce sujet une campagne publique et mobiliserons les salariés.

Roissy : le paradis de la conduite de poids lourds sans permis.

Depuis plusieurs années, la CGT Roissy interpelle les pouvoirs publics au sujet de la conduite de poids lourds sans permis sur les pistes de l’aéroport. Le patronat considère les poids lourds, par exemple les camions qui transportent le cargo, ou les bus passagers, comme des « engins » et non des « véhicules ». Il s’exonère ainsi des formations pour la conduite de poids lourds et de la reconnaissance des qualifications professionnelles des salariés. Ce faisant, il fait courir un risque évident pour la sécurité des salariés. D’autre part, le patronat fait subir toute sorte de modifications à ces « engins » en s’exonérant du contrôle technique sans que l’on puisse dès lors garantir la sécurité des salariés, des passagers et des avions.

Une nouvelle fois, nous avons demandé au Préfet d’intervenir. Une nouvelle fois, il a semblé découvrir le sujet. Ce petit jeu navrant va-t-il durer jusqu’à l’accident ? Le préfet est il trop pris par sa guerre aux « vuvuzela » ?

Seule notre mobilisation paiera !

Le résultat de cet entretien avec le Préfet est très pauvre. Le temps de l’échange est terminé depuis longtemps. Place aux actes ! Sur les tous les plans, la situation s’aggrave et le Préfet joue la montre. La CGT Roissy mènera des campagnes publiques et militantes pour contraindre l’Etat à l’action. Nous prendrons des initiatives en ce sens prochainement. Sur ces sujets comme pour nos revendications face au patronat, seule notre mobilisation paiera.

Aéroport de Roissy,
Le 22 juillet 2014.

Publié le mardi 22 juillet 2014

Grève du 2 août contre l’austérité : plusieurs secteurs d’Air France se mobilisent

jeudi 24 juillet 2014
Plusieurs secteurs de la compagnie Air France se mobilisent dans la perspective de la grève du 2 août contre le plan de rigueur en cours et à venir, et notamment la Direction opérationnelle, la Direction générale industrielle, les Services commerciaux, et au-delà de Roissy, l’aéroport de (...) lire la suite...

« CDG Express » : les usagers franciliens et le service public exclus de ce projet !

mercredi 16 juillet 2014
Communiqué de presse de l’Union Interfédérale des Transports de la CGT La liaison rapide Paris-Aéroports Charles de Gaulle, un projet qui a connu de nombreux rebondissements, est à nouveau sur le devant de la scène. L’Etat, ADP et RFF viennent de relancer ce projet « CDG Express » (...) lire la suite...

Les enjeux de la nouvelle convention Unedic (Vidéo)

vendredi 11 juillet 2014

La CGT Air France appelle à la grève le 2 août

lundi 30 juin 2014
La CGT Air France appelle l’ensemble des personnels au sol de la compagnie (agents billetterie, enregistrement, bagagistes, mécaniciens, cargo, etc.), à se mobiliser contre le plan d’austérité chez Air France, par la grève, le 2 août prochain, au niveau national. Après le plan (...) lire la suite...

Le gouvernement veut autoriser les hôtesses de l’air à exercer en vol pendant leur grossesse, inacceptable pour la santé de la femme enceinte et la sécurité des passagers : Signez la pétition !

samedi 28 juin 2014
Jusqu’ici protégées par la réglementation française (Arrêté du 04 septembre 2007) qui imposait l’inaptitude temporaire des PNC (Personnels Navigants Commerciaux ou hôtesses de l’air) dès le début de la grossesse, le gouvernement Français prévoit de supprimer cette protection, (...) lire la suite...

La CGT Roissy se mobilise pour la santé au travail (Vidéo)

vendredi 27 juin 2014

Violences policières à Roissy et abus de pouvoir sur la délivrance des badges : l’UL CGT Roissy interpelle le Préfet

lundi 23 juin 2014
Monsieur le Préfet, Les salariés de PASSERELLE CDG insatisfaits des dernières propositions de leur direction dans le cadre des NAO 2014, ont décidé de montrer leur mécontentement et surtout démontrer leur volonté de voir aboutir à la satisfaction, leurs revendications, en faisant grève à (...) lire la suite...

Cortèges combatifs dans la manifestation parisienne du 19/6

vendredi 20 juin 2014
Organisée en quelques heures, la manifestation parisienne du 19 juin a été un succès. Plusieurs milliers de travailleurs ont défilé, en grosse partie des cheminots et des intermittents en grève, majoritairement de la CGT. Des militants CGT de l’industrie et de nombreuses unions locales de (...) lire la suite...

Manifestation intersyndicale contre l’austérité le jeudi 26/6

jeudi 19 juin 2014
TOUS ENSEMBLE CONTRE LE PACTE D’AUSTERITE, POUR LE PROGRES SOCIAL La situation de l’emploi se dégrade fortement et rapidement ; le chômage et la précarité progressent… Tous les pays européens sont touchés par la volonté de la Troïka (FMI – BCE et Union Européenne) de (...) lire la suite...

L’UL CGT Roissy soutient les grèves et appelle à étendre les luttes

mercredi 18 juin 2014
Motion de soutien aux grèves des intermittents et des cheminots Les intermittents du spectacle et les cheminots sont chacun en lutte et en grève contre l’austérité qui se manifeste pour les uns par la remise en cause de leur niveau d’allocation chômage, pour les autres, par la (...) lire la suite...

La CGT organise un Grand Forum sur la santé au travail à Roissy le 25 juin

mercredi 18 juin 2014
Roissy, quarante ans d’activité ... et des corps abîmés ! Depuis des années, les salariés de Roissy subissent des situations de travail difficiles. Le travail en urgence se généralise, les temps de touchée se réduisent pour mieux rentabiliser les avions. Les horaires atypiques, travail (...) lire la suite...

Bulletin de grève CGT-SUD cheminots du 16/6

mardi 17 juin 2014
La Direction SNCF a daigné nous recevoir ce matin, après 6 jours de grève pour tenter de nous convaincre que notre action était illisible, irresponsable et que les sujets d’entreprise n’étaient pas d’actualité. Pour Pépy, Nogué et consorts… « Les revendications des (...) lire la suite...

URGENT : Manifestation unitaire interprofessionnelle pour faire converger les luttes en cours (cheminots, intermittents, etc.), jeudi 19/6 11h30 Paris Montparnasse

mardi 17 juin 2014
JEUDI 19 JUIN A 11H30 – MONTPARNASSE (place du 18 juin) – INVALIDES lire la suite...

Forte mobilisation des cheminots en grève depuis le 10 juin

samedi 14 juin 2014
Bulletin de grève N°1 publié par la Fédération CGT des Cheminots Une mobilisation de très haut niveau ! Comme annoncé dans la presse depuis hier, plus d’un cheminot sur deux participe à la grève, à l’appel des Fédérations CGT et SUD-Rail, rejoints dans certaines régions par (...) lire la suite...

Plus de 500 manifestants au Blanc-Mesnil pour défendre la Bourse du Travail

samedi 14 juin 2014
C’est un cortège dynamique et très revendicatif qui a battu le pavé dans les rues du Blanc-Mesnil pour protester contre la mise à mort de la Bourse du Travail, présente sur cette ville depuis 1967. Les manifestants ont scandé leur attachement à la démocratie et aux droits des salariés et (...) lire la suite...

24 juillet 2014


  • LETTRE D'INFOS